L’étude transversale

L’évaluation en ECSI concerne différents niveaux d’actions (structures, campagnes, programmes, projets) et différents types d’acteurs (macros / intermédiaires / de base), ce qui conduit nécessairement à différentes positions prises et perceptibles dans les processus et les rapports finaux des évaluations réalisées.

En ECSI, le plus souvent le niveau des actions entreprises (à petite échelle) ne justifie pas d’une évaluation externe, même si cette évaluation pourrait fournir des informations intéressantes et venir éclairer des processus d’évaluation plus macros de campagnes ou de structures par exemple.

L’environnement de l’ECSI est composé de militants et de bénévoles, ce qui est aujourd’hui assez inhabituel dans le secteur de la coopération au développement. Pour cette raison, la vision de l’évaluation est également différente : le rapport coût/bénéfice amène souvent à penser que le processus d’évaluation est superflu.

Dans le même temps, de nombreux praticiens de l’évaluation à travers le monde (commanditaires, évaluateurs) considèrent difficile de justifier de l’utilité et de l’utilisation des évaluations qui leur sont demandées ou qu’ils conduisent eux-mêmes.

Partant de ce constat, le F3E et Educasol ont décidé de s’unir pour mener une étude visant à évaluer les évaluations jusqu’à présent menées en ECSI.
Vous pouvez télécharger les termes de référence de cette étude en cliquant sur le lien ci-dessous

TDR-blog

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s