Etude de Cas : l’évaluation d’un programme d’éducation populaire hors le milieu scolaire

L’après-midi de la journée d’échanges le 25 juin s’était consacré à répondre de cette question dans trois études de cas différents, correspondant à un type d’action différent. Vous trouverez un analyse du deuxième cas d’étude par les participants concernant un programme d’éducation population hors le milieu scolaire.

Les participants ont travaillé ensemble afin de définir, le plus possible, les étapes de l’évaluation : les objectifs de l’évaluation, les questions évaluatives, les critères et les indicateurs et les parties prenantes. À chaque fois, les participants relèvent les difficultés potentielles et les remarques plus globales sur l’évaluation et ECSI en soi.

Etude de cas : Le dispositif Carrefour des projets 

Le dispositif Carrefour des projets et un programme sur un ou deux ans qui permet à des jeunes de trouver des partenaires international (cf. Retour sur la première rencontre du carrefour des projets). Il associe 15 étudiants de la France, 15 du Maroc et 15 de la Guinée afin de monter des projets ensemble, chacun étant les porteurs des projets dans leurs propres pays. Une fois par an, une rencontre d’environ une semaine est organisée entre tous ces jeunes afin d’apprendre à mieux se connaitre et d’aboutir à une dizaine de consortia. Ensuite, une réflexion sur l’accompagnement de ces consortia est formalisée par une sorte de guide sur le partenariat où l’on propose un accompagnement transversal aux trois pays par rapport aux projets qui ont émergé sur le dispositif du Carrefour des projets.

Les participants ont nommé plusieurs objectifs de l’évaluation de ce programme qui cherche plus profondément à proposer des recommandations d’amélioration du programme que notre premier cas d’étude publié la semaine dernière:

  • Proposer une forme de partenariat différente de ce dont les jeunes ont l’habitude et qui devra être inspirante pour les autres associations ==> cela n’aide non seulement à changer l’échelle, mais également à créer un échange de pratiques au niveau international
  • Mesurer l’impact de ce dispositif sur les associations du réseau ; il faut savoir la mesure dont les pratiques initiés par ce programme sont diffusés auprès des autres associations du réseau
  • Proposer un espace d’échanges et donc de réflexion sur le suivi car les outils de suivis utilisés actuellement sont principalement les entretiens téléphoniques

 

Ce groupe propose des questions évaluatives qui touchent au cœur de l’ECSI et l’efficacité du programme DCP à réaliser les principes de l’ECSI.

  • Existe-il une utilité sociale d’un tel dispositif?
  • Est-ce que le DCP est un levier d’apprentissage de l’altérité dans un contexte multiculturel?
  • Combien de partenaires de projets intègrent ou réactivent la dimension internationale dans leurs pratiques?
Critère Indicateur
Communication
  • nombre de conflits
Transfert
  • nombre de partisans du FN
Connaissance
  • élargissement des représentations de chacun
  • engagement dans la vie citoyenne

 

Un nombre des parties prenantes de l’évaluation sont ciblé: les enseignants, les universités, les bailleurs, les étudiants, les antennes diplomatique, les Consortium, le réseau Etudiants et Développement, les partenaires associatifs et les évaluateurs.

 

Restez connecté en inscrivant à notre blog! On vous présentera le dernier cas d’étude de la journée du 25 la semaine prochaine.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s